Line Jaber

Hello mes saramanis d’amour, vous allez bien j’espère. J’ai eu l’honneur de rencontrer cet ancien grand mannequin ivoirien et aujourd’hui animatrice télé. Je vous laisse la découvrir 🤗🤗🤗

Line Jaber

Comment êtes vous arrivée au mannequinat?

Je suis arrivée au mannequinat grâce au créateur Eloi Sessou (Paix à son âme) qui nous a quitté. J’ai été repérée à l’âge de 17 ans. Eloi Sessou débutait aussi sa carrière et il chantait dans la même chorale que ma grande soeur. Donc il avait un défilé de mode et il avait besoin d’un mannequin pour compléter sa liste en 48h. À ce moment là, je préparais mon Bac. J’avais aucune formation par rapport au mannequinat. Il est arrivé, il m’a vu sur la terrasse entrain de travailler. Il m’a tout de suite dit que  » vous avez le physique requis pour le mannequinat. Sur place, il a pris mes mesures et a confectionné ma robe en 2 jours et j’ai fait mon 1er défilé sans formation. Par la suite j’ai été impressionnée par le public. Donc il me fallait une formation pour avoir tous les rudiments nécessaires c-a-d comment marcher avec une robe de mariée, en pantalon. Il y a beaucoup de technique. En général quand on voit le mannequinat, on se dit que cest simple mais il y a des techniques cachées en fait. J’ai été formée pendant 6 mois. Ma carrière a débuté à mes 17 ans. J’ai fait pas mal de publicité. Je suis devenue un visage connu. C’est ce qui a lancé ma carrière en fait.

Combien d’années dans le mannequinat?

Plus d’une dizaine d’années

Pouvez vous nous expliquer votre passage de mannequin professionnelle à animatrice télé ?

J’ai été mannequin plus d’une dizaine d’années. J’ai fait pas mal de publicités et par la suite vu que j’avais un diplôme en publicité, il me fallait donc avoir une activité principale puisque le mannequinat était mon activité secondaire. Donc j’ai monté mon agence professionnelle d’evenementiel avec des hôtesses d’accueil et on proposait comme service la décoration, l’accueil en entreprise et l’accueil professionnel pour les événements. Et comme ca, j’ai été contactée pour un casting au niveau de la RTI pour proposer des Pompom girls. Ce sont des demoiselles qui devaient danser. C’était un réel défi pour moi parce que j’avais des hôtesses. Le projet m’intéressait tellement qu’en 3 jours j’ai formé les filles. J’ai transformé mes filles en Pompom girls. C’est comme ça que mon aventure à débuté à la RTI. J’ai travaillé sur l’adaptation d’une émission française INTERVILLE. J’étais en relation avec les responsables de la RTI et j’ai eu échos d’un casting C’midi. C’est comme ça que j’ai participé au casting et j’ai été retenue. Donc du mannequinat à l’agence événementielle, de l’agence événementielle à la télévision.

Quelle est le nom de votre émission et d’ou vous êtes venue l’idée, le nom de l’émission ?

Mon émission s’appelle Immersion Mode. L’idée m’est venue du fait qu’on a pas mal de créateurs en Afrique mais pas assez de plateforme pour promouvoir ses créateurs. Je me suis dit pourquoi pas créer une émission pour promouvoir ses talents. Et à côté de cela, on a voulu associer l’artisanat dans toute sa globalité qui comprend 250 métiers. Dans l’artisanat vous avez l’artisanat textile, la mode et aussi tous ses sous métiers de l’artisanat dont les peintres, les esthéticiennes, les maquilleurs, les coiffeurs… Ce sont tous ses différents corps de métiers qu’on a voulu mettre en avant.

Pouvez vous nous expliquer vos choix concernant les personnes que vous mettez en avant ?

En général, les personnes sont choisies par mon équipe. Y’a toute une équipe qui part sur le terrain et sur les réseaux sociaux pour dénicher les talents. On va dire que le critère particulier c’est vraiment le talent et l’originalité de la création.

Avantages et inconvénients

Déjà on vient à ce metier par Passion. Il faut déjà aimer ce métier parce qu’il y a plus d’inconvénient à ce métier que d’avantages. Une fois que le programme est suivi, vous n’avez plus cette intimité. Si vous êtes animatrice d’un programme qui est suivi, vous avez les téléspectateurs qui vont suivre, ceux qui aiment ce programme et ceux qui n’adhèrent pas à ce programme. Donc du jour au lendemain, vous devenez un personnage public. Vous n’avez pas de vie privée. Dès que vous faites un truc qui déplait, c’est sur la toile. Comme tout est accessible avec les réseaux sociaux, votre intimité est mise à découvert.

Comme Avantages, ca vous donne parfois accès à certains events, à certains privilèges. Vous êtes reconnus. Pour ma petite expérience, il y a vraiment plus d’inconvénient que d’avantages à être animatrice télé comme je précise d’un programme à succès.

Quels conseils souhaiteriez vous donner a ceux qui s’intéressent au mannequinat et à l’animation?

Déjà avant tout c’est la formation. Moi j’ai débuté à 17 ans sans formation. Après çà m’a rattrapé parce que je n’avais pas les techniques nécessaires. J’ai fait six mois de formation. Donc avant tout c’est la formation. Faut pas qu’on vienne à ce métier pour se faire voir. Il faut vraiment aimer ce qu’on fait. Parce qu’en général, quand on aime ce qu’on fait on a pas l’impression de travailler. Le conseil que je peux donner est de de se former et d’aimer ce qu’on fait.

Mot de fin

Mon mot de fin c’est de remercier DIEU parce qu’on a débuté ce programme Immersion Mode il y’a un an à peu près et on a de bons retours; remercier tous les partenaires qui nous ont fait confiance notamment Air CI, Unilever… on a bouclé la saison 1 et 2, on espère qu’après les élections on pourra rebondir avec la saison 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *